curcuma frais coupé et en poudre

Le curcuma est une épice qui à part ses utilisation en cuisine, possède des nombreuses propriétés bénéfiques pour notre santé; dans cet article on va les voir toutes dans les détails.

En continuant à lire vous allez trouver tous les conseils pour profiter au mieux de cette épice, comprendre ses vertus, et les astuces à ne pas manquer (le curcuma est puissant, mais il faut l'aider à être bien absorbé, et vous allez découvrir comment).

N'hésitez pas à sauter d'un chapitre à l'autre pour trouver ce qui vous intéresse le plus avec la table des matières ci-dessou:


Curcuma origine 

Le curcuma (nom botanique curcuma longa) est une plante originaire d’Asie du Sud, où le climat tropical humide et chaud est idéal pour sa croissance. Cousine du gingembre, on consomme principalement le rhizome, frais ou séché et réduit en poudre, mais aussi les feuilles (utilisées dans certaines régions de l’Inde pour cuire du poisson ou des légumes dedans).

Il existe plusieurs variétés de curcuma, en Inde les plus connues sont l’Alleppey, et la Madras.

L’utilisation du curcuma, surtout comme médicament, colorant et pour de pratiques socio-religieuses, est documenté depuis au moins 6000 ans (il est cité dans le Atharvaveda, où était utilisé pour traiter la jaunisse). 

En Inde, le pays d’où il est originaire, il est considéré la principale épice curative, avec des propriétés presque magiques et on va voir dans la suite pourquoi.


Curcuma plante 

La plante du curcuma est une vivace qui peut facilement atteindre un mètre de hauteur. Elle a des courtes tiges avec des feuilles oblongues et lancéolées, longues jusqu’à 50 cm et réparties en deux rangées. Entre les feuilles il y a des épis où poussent les fleurs, roses ou blancs.



Comment utiliser le curcuma

Le curcuma est traditionnellement utilisé en Inde, Chine, et dans tout le sud-est asiatique, soit comme épices que comme médicament pour traiter tout un tas de maladies.

Pour absorber au maximum la curcumine, la substance bénéfique contenues dans le curcuma, il faut faire consommer le curcuma en faisant attention surtout à deux choses :

  • L’estomac humain n’absorbe pas très bien la curcumine, mais en rajoutant des substances qui augmentent la biodisponibilité de la curcumine cette dernière est beaucoup plus facilement retenue par l’organisme. La piperine, composant du poivre, est un des meilleurs activateurs de la biodisponibilité de la curcumine.
  • La curcumine n’est pas soluble dans l’eau, mais elle l’est dans les gras et les huiles

Ça veut dire que les gélules à base de curcuma ou de curcumine ne servent pratiquement à rien, parce que la curcumine ne va pas être absorbé. Méfiez-vous des préparations qui ne contiennent pas de la pipérine avec la curcumine, et faites attention à les assumer pendant les repas, parce que le gras va en faciliter l’absorption.

En tout cas pour nous le mieux c’est de rajouter le curcuma (frais ou en poudre) à votre alimentation quotidienne, en l’utilisant comme épice, et pour préparer des tonique « magiques » comme le golden milk ou lait d’or. Le golden milk est une décoction à base de lait, curcuma, gingembre, poivre – comme dit tout à l’heure la pipérine sert à augmenter la biodisponibilité de la curcumine – et huile de coco – parce que la curcumine est liposoluble et il faut du coup la prendre avec un corps gras.

Curcuma frais 

Les rhizomes de curcuma frais ont une peau brune et une chair d’une intense couleur orange ; ils sont aussi appelés « doigts » et font entre 5 et 8 cm de longueur.

Pour utiliser le curcuma frais il faut enlever la peau et râper les rhizomes ou les couper finement. Ils peuvent être utilisés dans toutes préparations.

Curcuma en poudre

curcuma en poudre

La plupart du curcuma consommée au monde est en forme de poudre : le curcuma (différemment des autre épice), se conserve très bien même en poudre, en faisant attention à le garder bien protégé de la lumière.

Pour obtenir la poudre de curcuma, les rhizomes sont d’abord bouillis dans l’eau jusqu’à quand ils se ramollissent. Cette pratique permet d’éliminer la vitalité des rhizomes, enlève l’odeur de « cru » du curcuma frais, rends la couleur plus homogène et facilite la conservation.

Ensuite il y a la phase de séchage, au soleil ou avec des systèmes de séchage forcé ; les doigts de curcuma sont près après 10-15 jours (et avoir atteint un taux d’humidité de 5-12%)

Finalement les rhizomes sont moulus, tamisés pour assure une granulométrie homogène, et conditionnés.

NOTE : pour être importé en Europe le curcuma doit avoir un taux d’humidité de 12% si entier, et de 10% si moulu (source : https://www.esa-spices.org)

Curcuma posologie 

Aucune toxicité n’a jamais été trouvé pour une consommation de curcumine jusqu’à 10g/jour (ce qui correspond à une dose de curcuma supérieure à 100g) ; pour profiter de ses bienfaits une cuillère à café par jour (3g) est suffisante selon la plupart des études.


Composition du curcuma

Les components plus présents dans le curcuma sont les curcuminoïdes, dont la curcumine est le plus important et plus connue.

Entre les variétés de curcuma l'Alleppey est le plus riche en curcumine (jusqu'à 6,5%) et a une couleur jaune plus intense et un goût plus prononcé. Le Madras est plus léger, plus sucré et contient environ 3% de curcumine.

Au niveau physique et nutritionnel allons voir ce que contient notre bien aimé épice :

Composition :

  • Humidité - 6-13% 
  • Carbohydrates - 60-70%
  • Protéines - 6-8%
  • Fibres - 2-7%
  • Minéraux - 3-7%
  • Lipides - 5-10%
  • Huiles volatiles - 3-7%
  • Curcuminoïdes - 2-6%

Données nutritionnelles (par 100g):

  • Calories - 390
  • Calcium - 200 mg
  • Phosphore 260 mg
  • Sodium 10 mg
  • Potassium 2500 mg
  • Fer 47,5 mg
  • Thiamine 0,09 mg
  • Riboflavine 0,19 mg
  • Niacine 4,8 mg
  • Acide ascorbique 50 mg

Curcumine et pipérine 

Un des problèmes principaux de la curcumine est sa basse biodisponibilité : après ingestion elle est expulsée par le corps et seulement une partie minime est absorbé. La pipérine, principal composant actif du poivre noir, est reconnue comme un activateur de la biodisponibilité d’autres substances et quand administrée avec la curcumine provoque une augmentation de 2 000% de la biodisponibilité de cette dernière.

Le taux de pipérine qui permet la meilleure augmentation de la disponibilité de la curcumine est de l’ordre du 10% (par exemple 2g de curcumine avec 0,2 g de piperine). (6)(7)

Curcuma et poivre 

Pour augmenter la biodisponibilité de la curcumine en prenant du curcuma « au naturel » (du coup en utilisant le curcuma en cuisine) on a vu qu’il faut l’assumer avec du poivre. En considérant environ le 5% de curcumine dans une bonne curcuma, et un poivre riche en pipérine, comme le poivre du Sri Lanka, qui en a le 10%, ça suffit de mettre une pincée de poivre (0,5g) pour chaque cuillère de curcuma (10g).


Propriétés du curcuma 

Le curcuma a été utilisé depuis l’antiquité comme épice, comme colorant, comme agent conservateur, comme cosmétique et médicament dans les médecines traditionnelles comme l’Ayurveda. Même aujourd’hui son importance comme colorant alimentaire est énorme : il est un ingrédient de la moutarde aux Etats Unis (ils aiment bien leur moutarde bien jaune), et il est utilisé pour colorer certains fromages comme le cheddar (le code du curcuma comme colorant alimentaire est le E100)

Les nombreuses propriétés médicinales du curcuma sont, selon les recherches plus récentes, dues à la curcumine, sont composante principale. La curcumine est une substance cristalline jaune-orange, qui n’est pratiquement pas soluble dans l’eau (ça comporte du coup que pour l’absorber il faut qu’elle soit diluée dans une huile ou dans un alcool).

Curcumine

La curcumine a été étudié intensément dans les dernières années (pensez que plus de 2000 études ont été publiés seulement après le 2014 – source pubmed), vue l’utilisation historique du curcuma dans les médecines traditionnelles, et ses propriétés qui attendaient juste une confirmation scientifique. On va les voir dans les détails :

Curcuma anti-inflammatoire

La curcumine exerce une activité anti-inflammatoire en inhibant un certain nombre de molécules différentes (la cyclooxygénase, la 5-lipoxygénase et la glutathion S-transférase) qui jouent un rôle important dans l'inflammation. Le curcuma est donc efficace pour réduire l'inflammation post-chirurgicale et peut soulager des conditions telles que la bursite, l'arthrite et les maux de dos.

L'administration orale de curcumine en cas d'inflammation aiguë s'est avérée aussi efficace que la cortisone ou la phénylbutazone (nom commerciale Butazolidine).

La curcumine peut également être appliquée par voie topique pour lutter contre l'inflammation et l'irritation associées aux affections cutanées et aux allergies inflammatoires, bien que des précautions soient prises pour éviter la coloration des vêtements par le pigment jaune.

L’action anti-inflammatoire du curcuma est probablement due à la combinaison de trois propriétés différentes :

  • Le curcuma réduit la production d'histamine induisant une inflammation.
  • Il augmente et prolonge l’action de l’hormone anti-inflammatoire naturelle du corps, le cortisol 
  • Améliore la circulation sanguine, évacuant ainsi les toxines des petites articulations où se trouvent fréquemment des déchets cellulaires et des composés inflammatoires.

Curcuma pour l’arthrose et l’arthrite

Une étude randomisée réalisée en double aveugle et contre placebo, a été menée chez 42 patients souffrant d’arthrose. Le curcuma (en une formulation contenante aussi Boswellia serrata, Withania somnifera et du zinc) a été administré pendant trois mois, et les patients ont noté une réduction significative de la douleur et de l’incapacité de mouvement.

Une recherche parue sur le Journal of Medicinal Food en 2016 a comparé différentes études cliniques sur le traitement de l’arthrite et la curcumine s’est avérée beaucoup plus efficace que les placebos, et efficace tant quant les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Ces études ont évalué l’efficacité des traitements sur la base des tests d’évaluation de la douleur PVAS et WOMAC. (5)

Curcuma pour le système gastrointestinal

La curcumine inhibe la croissance de Helicobacter pylori, qui est à l’origine des ulcères gastriques et est liée à des cancers gastriques.

Il a été démontré par des études effectués sur les cobayes que la curcumine protège l'estomac contre les ulcères causés par la phénylbutazone et d’autres études montrent qu’elle est aussi efficace contre les ulcères gastriques dues à l’éthanol, à l’indométacine et au stress.

Des études ont aussi montré que la curcumine pourrait être utilisée efficacement pour traiter la maladie de Crohn (9)

Curcuma Antioxydant

L’activité antioxydante de la curcumine a été reconnue par la science officielle déjà en 1975. Elle agit comme un capteur de radicaux libres et peut protéger l'hémoglobine de l'oxydation. Selon des études in vitro, la curcumine peut inhiber de manière significative la génération des DRO (dérivés réactives de l'oxygène) telles que les anions superoxides, la génération de H2O2 et de radicaux nitrites par les macrophages activés, qui jouent un rôle important dans l'inflammation.

Le curcuma est donc un puissant antioxydant :

la curcumine est considérée aussi puissante que les vitamines C, E et le bêta-carotène, faisant de l'utilisation du curcuma un choix de consommation pour la prévention du cancer, la protection du foie et le vieillissement prématuré.

Une autre propriété de la curcumine est la capacité de se lier aux métaux lourds tels que le cadmium et le plomb, en réduisant ainsi leur toxicité. Cette propriété de la curcumine explique son action protectrice sur le cerveau

Les effets sur le système digestif

La recherche a également confirmé le système digestif avantages de curcuma. Le curcuma agit comme un cholagogue, en stimulant la production de bile, augmentant ainsi la capacité du corps à digérer les graisses, en améliorant la digestion et en éliminant les toxines du foie.

Curcuma anti-carcinogène

Des études conduites sur des animaux (rats et souris), ainsi que des études in vitro utilisant des lignées de cellules humaines, ont démontré la capacité de la curcumine d’inhiber la cancérogenèse à trois stades :

  1.  promotion de la tumeur
  2.  angiogenèse
  3.  la croissance tumorale.

Dans deux études sur le cancer du côlon et de la prostate, la curcumine a inhibé la prolifération cellulaire et la croissance tumorale.

Il ne s’agit pas bien sûr d’une preuve scientifique, mais on peut aussi dire que l’Inde, le pays qui consomme plus de curcuma au monde, a aussi le taux moins élevé des cancers.

Curcuma antidiabétique

La curcumine prévient la formation de cataractes induites par le galactose déjà à des très faibles doses. Le curcuma et la curcumine ont montré la capacité de diminuer le taux de glycémie chez des rats avec un diabète induit par l’alloxane. La curcumine diminue également les complications du diabète sucré dues aux produits terminaux de glycation. (4)

curcuma frais et en poudre sur une assiette bleu

La curcumine renforce l'immunité

La curcumine peut également aider le corps à combattre le cancer si certaines cellules échappent à l'apoptose. Des chercheurs ont examiné la muqueuse de l'intestin après l'ingestion de curcumine et ils ont constaté que les cellules immunitaires de type T CD4 + et de type B étaient plus nombreuses. En plus de cette stimulation immunitaire localisée, la curcumine renforce également l'immunité en général. Des chercheurs en Inde ont documenté une augmentation des anticorps et plus d'action immunitaire chez les patients ayant pris de la curcumine (étude in vivo sur des souris). (2)

Curcuma: les bienfaits pour la peau

Le curcuma est un des premiers produits cosmétiques connu, car il a été traditionnellement appliqué sur leur peau par les femmes indiennes. Aux Tamil Nadu (état du centre-sud de l’Inde) les femmes appliquent toujours le curcuma sur leur visage tous les jours avant de se laver.

La curcumine a un bon potentiel dans le traitement des troubles inflammatoires et néoplasiques de la peau. Des curcuminoïdes administrés à forte dose (6 g par jour) ont amélioré les signes et les symptômes du lichen plan buccal lors d’un essai randomisé en double aveugle contre placebo, mené auprès de 20 patients.

Une préparation de gel topique à 1% de curcumine a inhibé la phosphorylase kinase et amélioré les lésions dans le psoriasis en plaques chronique. (8)


Médecine traditionnelles

Le rhizome du curcuma en poudre est utilisé au Népal pour traiter des plaies, des ecchymoses, des articulations enflammées et des entorses. Dans la médecine traditionnelle indienne, il est utilisé pour le traitement des troubles biliaires, de l'anorexie, de la toux, des plaies diabétiques, des troubles hépatiques, des rhumatismes et des sinusites.


Conclusions

Beaucoup d’études scientifiques nous ont montré dans les dernières années que le curcuma, et son composant principale, la curcumine, sont efficaces dans le traitement de nombreuses affections, mais pour officiellement pouvoir les utiliser comme médicament il est nécessaire de poursuivre les études, surtout avec des tests cliniques sur les humaine (qui sont encore un peu limités).

Pour ce qui nous concerne plus proprement, la cuisine, nous aimons le curcuma pour son goût, et même si ses propriétés ne sont pas complètement reconnues par la médecine moderne, on fait confiance à son utilisation traditionnelle.

Nous ne crions pas au miracle, et ne vous conseillons pas d’assumer la curcumine en forme de complément alimentaire, mais de mettre le curcuma dans vos casseroles et dans vos assiettes tous les jours ; votre santé et vos papilles vous seront reconnaissantes.

Pour acheter du curcuma riche en curcumine, pas besoin d'aller loin: le curcuma du Sri Lanka en vente dans notre boutique en contient environ le 5%


curcuma bienfaits et vertus - pour pinterest

This post was updated on mars 18th, 2019

Summary
Les bienfaits du curcuma
Article Name
Les bienfaits du curcuma
Description
Tout savoir sur le curcuma: son origine, les typologies, les propriétés pour la santé, les bienfaits et comment l'utiliser
Author
Publisher Name
Seed Root Leaf
Share with your friends!
>